► 8 Points importants sur la consommation des poissons


Où acheter des poissons frais sur internet avec livraison rapide en France

Source image : https://lesmoutonsenrages.fr/2017/06/02/

 Il est parfois compliqué de trouver d’excellents produits de mer sur la toile. Les chefs de la belle assiette vous proposent à cet effet les meilleures poissonneries en ligne franciliennes.

  • Le homard parisien : elle met à la disposition de ses clients des produits frais.
  • La sablaise : elle est dirigée par des artisans qui ont plus de 25ans d’expérience. Le choix de la qualité du poisson est crucial
  • La poissonnerie de passy
  • La marée Granvillaise

Les poissons les plus populaires et les plus cuisinés en France

Source image : https://www.pinterest.fr/pin/506092076858839270/

 Aussi vieux que le monde, les poissons des alments très convoités en France.
Chaque français consomme d’ailleurs près de 35kg par an.
Ils ont une attirance particulière pour certains poissons notamment :

  • Saumon : ce poisson rare et cher a une chair rose, très grasse et délicate.

Son mode de vie est assez différent de celui des autres pissons.
Il vit en eau douce et salée.
Sa petite enfance il la passe dans l’eau douce et autour de deux ans, il migre vers les eaux salées et revient dans son habitat initial quelques années après.
Présents  de mai à décembre, les saumons sont dépourvus de leurs écailles, barbes et déchets avant leur utilisation.

  • Le cabillaud : originaire d’Islande, les lignes de pêche longues permettent de le pêcher. Présent entre mai et janvier, vous pouvez le cuisiner à la casserole, cuisson à la vapeur, grillade ou friture.
  • La dorade : poisson super rare, la tendresse de sa chair le rend délicieux. Il peut se consommer cru ou grillé et de préférence en entier.
  • Le bar : il s’agit d’un poisson sauvage qui se pêche à la ligne.

Poisson très parfumé et prisé, il a une  chair blanche. Il peut se cuisiner à la vapeur, au four, à la grille. Il est généralement  présent entre septembre et avril.
A ces autres poissons, peuvent aussi figurer le lieu noir, la truite, le merlan, la lotte et la raie.
 

Comment cuisiner du poisson blanc surgelé .

Si vous disposez du poisson blanc surgelé et ne savez pas comment vous en servir, voici une astuce pour profiter à fond de ses bienfaits. Vous pouvez cuisiner un filet de poisson poché à la tomate.
Ingrédients :

  • 2 boites de tomates pelées
  • Une échalote
  • 4 filets de poisson blanc surgelé
  • 2 sachets de riz
  • Une cuillère à soupe d’huile d’olive
  • De l’ail en poudre et du persil

Pour  la préparation, faire cuire du riz suivant les instructions du paquet.
Ensuite, couper l’échalote pelée en petits morceaux. Mettez-les dans de l’huile et y ajouter les tomates pelées et coupées.
Y ajouter les filets de poissons surgelés, du sel, du poivre, de l’ail et faire cuire couvert pendant 8 à 10 minutes.
Servir ce poisson et la fondue de tomate avec du riz. Parsemez cette recette de persil ciselé.

Faut-il laver le poisson avant de le cuisiner? Comment cuire un poisson à la perfection?

Plusieurs question se posent concernant la  cuisson du poisson notamment faut-il laver ? Comment cuire ?
C’est questions trouveront certainement des réponses  à la suite de la lecture de cet article.
Il est primordial de savoir qu’il faut éviter la surcuisson du poisson car les éléments nutritionnels pourraient être perdus.
Pour  bien les conserver, il faut :

  • Laver, secouer et essorer le poisson
  • Pour garder sa belle structure, manier le moins possible et délicatement le poisson.
  • Eviter de prolonger la cuisson afin de garder ses propriétés organoleptiques
  • Le temps de cuisson du poisson dépend de sa taille et de son épaisseur.
  • La cuisson du poisson se termine lorsqu’un liquide blanc perle se fait voir à la surface. La chair devient opaque et s’émiette facilement.
  • Pour dégivrer un poisson surgelé, plongez-le dans de l’eau tiède pendant 30 secondes, essorez et découpez, et utilisez directement.

Découvrez les bienfaits des poissons : 5 raisons d’en manger

Source image : https://fr.medlicker.com/1134-poisson

 Les acides gras oméga-3, les protéines et vitamines font du poisson un des aliments les plus sains sur la terre.
Découvrez quelques bienfaits de cette merveille :

  • Lutte contre les maladies cardiovasculaire et AVC: plusieurs études ont montré que la consommation régulière des poissons éloigne de risque de chopper des AVC.
  • Favorise le développement: le poisson contient des nutriments comme l’acide gras oméga-3 qui intervient dans le développement des yeux et du cerveau.  Il est d’ailleurs recommandé aux femmes enceintes et allaitantes. Par contre, ces dernières ne devraient  pas consommer des poissons contenant du mercure comme les poissons crus et non-cuits.
  • Prévention de l’asthme chez les enfants: caractérisée par une inflammation, l’asthme est une maladie liée aux voies respiratoires.

Les enfants consommant du poisson ont une réduction du risque d’asthme de 23% pourtant les adultes n’en sont pas préservés.

  • Protège la vision des vieillards: les acides gras oméga-3 se chargent de faire cette mission protectrice.   De 43%, ces vieillards  sont éloignés de la dégénérescence maculaire chez les femmes et de 53% en ca de consommation régulière.
  • Augmentation de la matière grise dans le cerveau : le poisson baisse le aux du déclin de la mémoire e donc, éloigne des maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer.

Poissons : La meilleure source alimentaire de la vitamine D !

Autrement appelée vitamine du soleil, la vitamine D n’est synthétisée que par les rayons ultra-violets du soleil que la peau capte.
Au niveau du tube digestif, elle permet une absorption poussée du phosphore et du calcium.
Elle fortifie les os en y fixant le calcium.
Quoiqu’il en soit,  elle améliore notre état général. Des études ont été faites et l’on s’est rendu compte avec le temps que la vitamine D est aussi susceptible d’être apportée par des poissons.
Ils en sont d’ailleurs la meilleure source alimentaire.
Parmi eux on peut citer :
–          Le hareng : la disponibilité de la vitamine D varie en fonction des modes de cuisson. Il contient  13 à 22µg de vitamine D pour 100g. pour mieux conserver cette vitamine, il est conseiller de déguster le hareng grillé, mariné ou fumé.
–          Les maquereaux : les maquereaux fris constituent la véritable source de vitamine D dont 13µg pour 100g.
–          Le saumon : en le cuisinant à la vapeur, vous conservez mieux la vitamine D qu’elle contient. 10µg pour 100g y sont stockés.
–          Les sardines :12µg de vitamine D pour 100g à condition de les griller à l’huile.
–          Le thon : il contient environ 7µg pour 100g de vitamines D. le manger cru revient à maximiser la disponibilité de la vitamine D.

Par quoi remplacer le poisson et la viande ?

Vous êtes accros à la viande et au poisson ? Vous désirez vous en débarrasser ? Voici quelques conseils à suivre.
Il est déjà important de savoir ce qu’on manquerait en ne mangeant plus de poisson ou de viande.
La viande est une source redoutable de protéines qui apportent de l’énergie.
Le corps assimile beaucoup mieux les protéines animales provenant des œufs, de la viande, des produits laitiers, car elles sont plus équilibrées en acides aminés.
Pour les substituer, abonnez-vous aux légumineuses et céréales. Vous y trouverez des  protéines d’origine végétale malgré qu’elles soient moins bien assimilées et complètes.
Vous trouverez aussi tous les 8 acides aminés essentiels dans les plantes comme l’avocat, la noix de coco, la banane, le quinoa et le chanvre.
Les lipides aussi présents dans le poisson et la viande stockent l’énergie. Rassurez-vous il existe aussi plusieurs aliments dans lesquels vous  trouverez les graisses pas forcément d’origine  animales.
On peut citer les arachides, le sésame, colza, l’avocat, les fruits à coque comme les noisettes, les amandes, les noix de coco, etc.
La vitamine B12 qui participe à la fabrication des globules rouges. Puisque le corps ne peut en fabriquer, il faut donc un apport extérieur.
Peu d’aliments contiennent cette vitamine néanmoins, on peut en trouver dans la chlorelle, le miso, l’herbe de blé…
Le cerveau fonctionne aussi bien grâce aux oméga-3 contenues dans lepoisson.
Les arachides, les noix, le maïs, l’huile de colza et bien plus encore  en contiennent heureusement.
Dans tous le cas, la viande peut être remplacée par les aliments comme le tofu, tempeh, seitan, etc.
Par contre, la substitution du poisson est difficile mais on peut ajouter aux potages ou autres  plats les algues.
 

Les meilleures recettes et plats complets sans poisson ni viande délicieuses et faciles à préparer

Source image : https://maisonetdemeure.com/menus/delicieux-plats-complets-vegetariens/

Il est tout à fait possible de réaliser une recette délicieuse et complète sans charcuterie. Quelques exemples de recettes vous sont proposés :

  • Quinoa aux poivrons rouges: dans une sauteuse légèrement huilée, mettez 1 oignon et une gousse d’ail hachés. Dans cette sauteuse, ajoutez une courgette,  un poivron rouge, 12 chapeaux de  petits champignons tous hachés. Ajoutez ensuite une tasse de quinoa et deux tasses d’eaux. Couvrez et laissez cuire pendant 10 minutes à feu vif. Ajoutez de l’eau au besoin et saupoudrez avec du fromage féta.

Le repas est prêt !

  • Frittata aux légumes : dans une petite casserole, faites cuire une pomme à l’eau bouillante préalablement découpée  en petits morceaux. Puis, dans votre sauteuse légèrement huilée, mettez-y des fleurettes de chou-fleur, des haricots verts et quelques poivrons  hachés. Ajoutez des légumes.

Faites ensuite des omelettes auxquels vous  ajoutez du lait. Etalez les légumes sautées et les pommes  dans la sauteuse puis à feu doux, versez ces omelettes dans cette sauteuse.

  • Salade de tomates au fromage : découpez quelques tomates fraiches que vous mettez dans une assiette. Ajoutez du basilic, des mûres et des fromages, de l’huile d’olive, du sel de mer et du poivre. Vous pouvez enfin savourer ce plat.

Vous pouvez également cuisiner du gnocchi sauce  rosée, du chili végétarien, des gemelli aux champignons portobellovégé, sauté de haricots blancs aux petits légumes…

Originally posted 2019-01-21 23:20:40.

8 Points importants sur la consommation des poissons
5 (100%) 1 vote




Comment mesurer et contrôler pression des pneus sans manomètre

Comment maigrir avec un régime - Tous les régimes minceurs détaillés

Suivez nous également sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

► 8 Points importants sur la consommation des poissons


Où acheter des poissons frais sur internet avec livraison rapide en France

Source image : https://lesmoutonsenrages.fr/2017/06/02/

 Il est parfois compliqué de trouver d’excellents produits de mer sur la toile. Les chefs de la belle assiette vous proposent à cet effet les meilleures poissonneries en ligne franciliennes.

  • Le homard parisien : elle met à la disposition de ses clients des produits frais.
  • La sablaise : elle est dirigée par des artisans qui ont plus de 25ans d’expérience. Le choix de la qualité du poisson est crucial
  • La poissonnerie de passy
  • La marée Granvillaise

Les poissons les plus populaires et les plus cuisinés en France

Source image : https://www.pinterest.fr/pin/506092076858839270/

 Aussi vieux que le monde, les poissons des alments très convoités en France.
Chaque français consomme d’ailleurs près de 35kg par an.
Ils ont une attirance particulière pour certains poissons notamment :

  • Saumon : ce poisson rare et cher a une chair rose, très grasse et délicate.

Son mode de vie est assez différent de celui des autres pissons.
Il vit en eau douce et salée.
Sa petite enfance il la passe dans l’eau douce et autour de deux ans, il migre vers les eaux salées et revient dans son habitat initial quelques années après.
Présents  de mai à décembre, les saumons sont dépourvus de leurs écailles, barbes et déchets avant leur utilisation.

  • Le cabillaud : originaire d’Islande, les lignes de pêche longues permettent de le pêcher. Présent entre mai et janvier, vous pouvez le cuisiner à la casserole, cuisson à la vapeur, grillade ou friture.
  • La dorade : poisson super rare, la tendresse de sa chair le rend délicieux. Il peut se consommer cru ou grillé et de préférence en entier.
  • Le bar : il s’agit d’un poisson sauvage qui se pêche à la ligne.

Poisson très parfumé et prisé, il a une  chair blanche. Il peut se cuisiner à la vapeur, au four, à la grille. Il est généralement  présent entre septembre et avril.
A ces autres poissons, peuvent aussi figurer le lieu noir, la truite, le merlan, la lotte et la raie.
 

Comment cuisiner du poisson blanc surgelé .

Si vous disposez du poisson blanc surgelé et ne savez pas comment vous en servir, voici une astuce pour profiter à fond de ses bienfaits. Vous pouvez cuisiner un filet de poisson poché à la tomate.
Ingrédients :

  • 2 boites de tomates pelées
  • Une échalote
  • 4 filets de poisson blanc surgelé
  • 2 sachets de riz
  • Une cuillère à soupe d’huile d’olive
  • De l’ail en poudre et du persil

Pour  la préparation, faire cuire du riz suivant les instructions du paquet.
Ensuite, couper l’échalote pelée en petits morceaux. Mettez-les dans de l’huile et y ajouter les tomates pelées et coupées.
Y ajouter les filets de poissons surgelés, du sel, du poivre, de l’ail et faire cuire couvert pendant 8 à 10 minutes.
Servir ce poisson et la fondue de tomate avec du riz. Parsemez cette recette de persil ciselé.

Faut-il laver le poisson avant de le cuisiner? Comment cuire un poisson à la perfection?

Plusieurs question se posent concernant la  cuisson du poisson notamment faut-il laver ? Comment cuire ?
C’est questions trouveront certainement des réponses  à la suite de la lecture de cet article.
Il est primordial de savoir qu’il faut éviter la surcuisson du poisson car les éléments nutritionnels pourraient être perdus.
Pour  bien les conserver, il faut :

  • Laver, secouer et essorer le poisson
  • Pour garder sa belle structure, manier le moins possible et délicatement le poisson.
  • Eviter de prolonger la cuisson afin de garder ses propriétés organoleptiques
  • Le temps de cuisson du poisson dépend de sa taille et de son épaisseur.
  • La cuisson du poisson se termine lorsqu’un liquide blanc perle se fait voir à la surface. La chair devient opaque et s’émiette facilement.
  • Pour dégivrer un poisson surgelé, plongez-le dans de l’eau tiède pendant 30 secondes, essorez et découpez, et utilisez directement.

Découvrez les bienfaits des poissons : 5 raisons d’en manger

Source image : https://fr.medlicker.com/1134-poisson

 Les acides gras oméga-3, les protéines et vitamines font du poisson un des aliments les plus sains sur la terre.
Découvrez quelques bienfaits de cette merveille :

  • Lutte contre les maladies cardiovasculaire et AVC: plusieurs études ont montré que la consommation régulière des poissons éloigne de risque de chopper des AVC.
  • Favorise le développement: le poisson contient des nutriments comme l’acide gras oméga-3 qui intervient dans le développement des yeux et du cerveau.  Il est d’ailleurs recommandé aux femmes enceintes et allaitantes. Par contre, ces dernières ne devraient  pas consommer des poissons contenant du mercure comme les poissons crus et non-cuits.
  • Prévention de l’asthme chez les enfants: caractérisée par une inflammation, l’asthme est une maladie liée aux voies respiratoires.

Les enfants consommant du poisson ont une réduction du risque d’asthme de 23% pourtant les adultes n’en sont pas préservés.

  • Protège la vision des vieillards: les acides gras oméga-3 se chargent de faire cette mission protectrice.   De 43%, ces vieillards  sont éloignés de la dégénérescence maculaire chez les femmes et de 53% en ca de consommation régulière.
  • Augmentation de la matière grise dans le cerveau : le poisson baisse le aux du déclin de la mémoire e donc, éloigne des maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer.

Poissons : La meilleure source alimentaire de la vitamine D !

Autrement appelée vitamine du soleil, la vitamine D n’est synthétisée que par les rayons ultra-violets du soleil que la peau capte.
Au niveau du tube digestif, elle permet une absorption poussée du phosphore et du calcium.
Elle fortifie les os en y fixant le calcium.
Quoiqu’il en soit,  elle améliore notre état général. Des études ont été faites et l’on s’est rendu compte avec le temps que la vitamine D est aussi susceptible d’être apportée par des poissons.
Ils en sont d’ailleurs la meilleure source alimentaire.
Parmi eux on peut citer :
–          Le hareng : la disponibilité de la vitamine D varie en fonction des modes de cuisson. Il contient  13 à 22µg de vitamine D pour 100g. pour mieux conserver cette vitamine, il est conseiller de déguster le hareng grillé, mariné ou fumé.
–          Les maquereaux : les maquereaux fris constituent la véritable source de vitamine D dont 13µg pour 100g.
–          Le saumon : en le cuisinant à la vapeur, vous conservez mieux la vitamine D qu’elle contient. 10µg pour 100g y sont stockés.
–          Les sardines :12µg de vitamine D pour 100g à condition de les griller à l’huile.
–          Le thon : il contient environ 7µg pour 100g de vitamines D. le manger cru revient à maximiser la disponibilité de la vitamine D.

Par quoi remplacer le poisson et la viande ?

Vous êtes accros à la viande et au poisson ? Vous désirez vous en débarrasser ? Voici quelques conseils à suivre.
Il est déjà important de savoir ce qu’on manquerait en ne mangeant plus de poisson ou de viande.
La viande est une source redoutable de protéines qui apportent de l’énergie.
Le corps assimile beaucoup mieux les protéines animales provenant des œufs, de la viande, des produits laitiers, car elles sont plus équilibrées en acides aminés.
Pour les substituer, abonnez-vous aux légumineuses et céréales. Vous y trouverez des  protéines d’origine végétale malgré qu’elles soient moins bien assimilées et complètes.
Vous trouverez aussi tous les 8 acides aminés essentiels dans les plantes comme l’avocat, la noix de coco, la banane, le quinoa et le chanvre.
Les lipides aussi présents dans le poisson et la viande stockent l’énergie. Rassurez-vous il existe aussi plusieurs aliments dans lesquels vous  trouverez les graisses pas forcément d’origine  animales.
On peut citer les arachides, le sésame, colza, l’avocat, les fruits à coque comme les noisettes, les amandes, les noix de coco, etc.
La vitamine B12 qui participe à la fabrication des globules rouges. Puisque le corps ne peut en fabriquer, il faut donc un apport extérieur.
Peu d’aliments contiennent cette vitamine néanmoins, on peut en trouver dans la chlorelle, le miso, l’herbe de blé…
Le cerveau fonctionne aussi bien grâce aux oméga-3 contenues dans lepoisson.
Les arachides, les noix, le maïs, l’huile de colza et bien plus encore  en contiennent heureusement.
Dans tous le cas, la viande peut être remplacée par les aliments comme le tofu, tempeh, seitan, etc.
Par contre, la substitution du poisson est difficile mais on peut ajouter aux potages ou autres  plats les algues.
 

Les meilleures recettes et plats complets sans poisson ni viande délicieuses et faciles à préparer

Source image : https://maisonetdemeure.com/menus/delicieux-plats-complets-vegetariens/

Il est tout à fait possible de réaliser une recette délicieuse et complète sans charcuterie. Quelques exemples de recettes vous sont proposés :

  • Quinoa aux poivrons rouges: dans une sauteuse légèrement huilée, mettez 1 oignon et une gousse d’ail hachés. Dans cette sauteuse, ajoutez une courgette,  un poivron rouge, 12 chapeaux de  petits champignons tous hachés. Ajoutez ensuite une tasse de quinoa et deux tasses d’eaux. Couvrez et laissez cuire pendant 10 minutes à feu vif. Ajoutez de l’eau au besoin et saupoudrez avec du fromage féta.

Le repas est prêt !

  • Frittata aux légumes : dans une petite casserole, faites cuire une pomme à l’eau bouillante préalablement découpée  en petits morceaux. Puis, dans votre sauteuse légèrement huilée, mettez-y des fleurettes de chou-fleur, des haricots verts et quelques poivrons  hachés. Ajoutez des légumes.

Faites ensuite des omelettes auxquels vous  ajoutez du lait. Etalez les légumes sautées et les pommes  dans la sauteuse puis à feu doux, versez ces omelettes dans cette sauteuse.

  • Salade de tomates au fromage : découpez quelques tomates fraiches que vous mettez dans une assiette. Ajoutez du basilic, des mûres et des fromages, de l’huile d’olive, du sel de mer et du poivre. Vous pouvez enfin savourer ce plat.

Vous pouvez également cuisiner du gnocchi sauce  rosée, du chili végétarien, des gemelli aux champignons portobellovégé, sauté de haricots blancs aux petits légumes…

8 Points importants sur la consommation des poissons
Évaluer cet article




Les meilleurs brûleurs de graisses naturels puissants et efficaces

8 exercices, régimes ou suggestions d'alimentation pour perdre du ventre

Suivez nous également sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 Points importants sur la consommation des poissons
Évaluer cet article