► Les problèmes de la glande thyroïde : Chirurgie et traitements

Quel est le rôle de la glande thyroïde et comment fonctionne-t-elle

Source : SanteChezNous

La glande thyroïde est un organe de faible dimension six centimètre de longueur et deux centimètres de large et de petite masse située à la base du cou.
Composé deux lobes plus ou moins large de part et d’autre du larynx relié par un isthme ; Cette répartition lui donne la forme de papillon.
La glande thyroïde produit principalement deux types d’hormones qui régulent le fonctionnement de l’organisme la tétraïodothyronine (T4) qui sera transformé plus tard en rT3, et la triiodothyronine (T3).
La thyroïde est un organe qui permet également au corps humain de s’adapter au lieu où il se trouve.
Elle influence grâce aux hormones qu’elle produit les organes vitaux de l’organisme et leurs donnes de fonctionner à grande vitesse.
Cette glande est très importante dans le développement de la masse osseuse et de l’intellect ; l’absence ou la mal formation de la glande thyroïde entraine un retard mental et un mauvais développement de sa structure osseuse.
Il faut tout de même signaler que la production des T4 et T3 sont dépendent d’un autre organe situé cette fois à la base du cerveau connu sous le nom de l’hypophyse ; qui va produire une hormone stimulante la TSH.
La THS va stimuler la production de T4 et de la T3 en agissant sur la glande thyroïde.
La THS est pour ainsi dire chargé de réguler la production des T4 et T3.
 

Peut-on vivre sans thyroïde ? Comment se déroule l’ablation de la thyroïde ?

Source : Réflexologie plantaire

L’homme peut vivre sans la glande thyroïde, mais on ne saurait vivre sans les hormones qu’elle produit : il est donc important et prioritaire de substituer la glande.
La substitution de la glande thyroïde est plus délicate avec une ablation partielle de la thyroïde car un conflit hormonal pourrait naitre.
Par contre une ablation totale de la thyroïde rend plus facile sa substitution. La substitution permet de créer un équilibre de sécrétion par apport extérieur.
Une fois qu’une anomalie de la glande thyroïde est constatée, et qu’une intervention est nécessaire, le patient est informé et des dispositions sont prises.
La chirurgie intervient dans les cas de tumeur de la glande thyroïde, elle n’est pas complexe pour celui qui maitrise.
Elle dure en moyenne 2h et la décision d’une ablation totale ou partiel est prise dans le bloc opératoire et ceux en fonction des cas.
Couché sur le dos une incision est pratiquée sur l’horizontal dans le sens des lois du cou, pour de raison d’esthétique d’autre ganglions en particulier les ganglions lymphatiques doivent être retiré.
Le patient peut rester sous surveillance médical trois jours lorsqu’il y’a pas de complication.
Toute l’opération se déroule sous anesthésie générale ; par inhalation ou par injection puis le patient est mis sous oxygène.
 

Symptômes des problèmes de la thyroïde : Comment savoir si on a une maladie de la thyroïde ?

Source : weightlossdietwatch

Le diagnostic par palpation du médecin va déceler la présence ou non d’un goitre ou des nodules qui, seront complété par un examen plus complet.
Très fréquent chez les femmes, les troubles de la thyroïde entrainent une irrégularité du cycle menstruel et des infertilités ; L’hérédité peut également être un facteur risque du trouble de la thyroïde.
Le ralentissement du fonctionnement des cellules du corps est caractérisé par une augmentation de la masse corporels ; conséquence d’une baisse de production des hormones T4 et T3.
La perte de poids sans régime et sans sport peut aussi être un symptôme d’une hyposécrétion des hormones thyroïdienne.
Dans les deux manifestations, la formation d’un goitre peut-être la preuve la plus évidente du grossissement excessif de la glande thyroïde.
D’autres signe tels que : un rythme cardiaque ralenti dû à un essoufflement, une peau sèche et pale, visage et yeux gonflé, un taux élevé de cholestérol sanguin, une voix grave et enrouée etc… sont également des symptômes apparents d’une hyposécrétion des hormones de la glande thyroïde.
Pour une sécrétion en quantité plus considérable des hormones de la thyroïde, le fonctionnement des cellules de l’organisme et plus prononcé.
Le rythme cardiaque est plus prononcé et va souvent au-delà de cent battements par minutes au repos ; des fréquentes palpitations cardiaque sont également constaté.
Une transpiration excessive et des bouffés de chaleur après un moindre effort ; des difficultés à trouver le sommeil ; des sauts d’humeur ; un changement de cycle menstruel ; un souffle court pour ne citer que ceux-là.
Cette surproduction ou sous production d’hormones thyroïdienne peut-être dû à une altération de la glande thyroïde elle-même ou à une altération de l’organe responsable de son fonctionnement c’est-à-dire l’hypophyse.
Dans ses cas les symptômes peuvent bien rester au niveau hormonal ou modifier la morphologie des organes.
 

Les maladies de la thyroïde et leurs traitements

Source : Magicmaman

Pris comme un organe qui régule le fonctionnement des autres cellules de l’organisme, la thyroïde peut aussi être victime de nombreuses pathologies.
Avec la poussé de la science nous pouvons tant que mal essayer poser l’équation : à un mal correspond un traitement.
Les maladies de la glande thyroïde sont classées en deux groupes : hormonales et morphologiques.
Les hyperthyroïdies qui sont une hypersécrétion de T4 et de T3 et une faible production de l’hormone THS probablement dû à la présence des nodules hypersécrétants.
Un apport des antithyroïdiensde synthèse, une introduction d’iode radioactif particulièrement pour nodules, une chirurgie est envisageable.
Les hypothyroïdies : la glande fonctionne en sous régime et produit en faible quantité les T4 et T3 en quantité élevé les THS.
Un apport externe d’hormones de synthèse permet en outre de réguler son fonctionnement.
En fonction de leur caractère malin ou non et de leur taille on distingue plusieurs types de nodules très souvent fréquents.
En cas de tumeur une chirurgie est envisagée pour un nodule de taille supérieur à trois centimètres ; une HIFU une écho thérapie avec les ultrasons à haute intensité.
Les goitres simple traité de familiaux et les goitres nodulaires c’est-à-dire un nombre important de nodules.
Une intervention chirurgicale est nécessaire en cas de risque élevé de cancer ou un traitement à l’iode radioactif pour un goitre hypersécrétants.
Touchant en majorité les femmes les cancers de la thyroïde sont très fréquent et tout de même facile à être traiter par chirurgie avec thyroïdectomie totale ou partiel suivi d’un apport de T4 substituer l’absence de la thyroïde.
 

Quels sont les effets secondaires des médicaments de la thyroïde ?

Source : Top Santé

Le traitement de la thyroïde soulage certes mais peut s’accompagner des effets indésirables pour le patient.
Une interaction entre un apport d’hormones de synthèse pour la thyroïde et d’autre traitement occasionne des troubles de fonctionnement ou l’altération d’autres cellules.
Les traitements de la thyroïde peuvent entrainer des dysfonctionnements cardiaques tels qu’une arythmie et des palpitations cardiaque ; angine de la poitrine.
Un surdosage des prescriptions des traitements da la thyroïde entraine les mêmes effets que les surproductions de ses hormones de même qu’un dosage en quantité minime aura les mêmes effets qu’une hypothyroïdie.
Les dosages anomaux entrainent également une augmentation d’appétit il peut également provoquer des troubles d’appétit.
Trop d’hormones augmente les réactions métaboliques ce qui peut entrainer les pertes de poids ou des surpoids en fonction des réactions que les prises du traitement occasionnent dans l’organisme.
Voici encore d’autres effets secondaires qui peuvent apparaître : les crampes au niveau de l’abdomen, la diarrhée, les maux de tête, sensibilité à la chaleur, la sudation, la perte de poids, troubles du sommeil.
Les signes suivants ne viennent pas immédiatement mais sont souvent présents.
Il s’agit de la confusion, des étourdissements, des battements de cœur rapides ou irréguliers, faiblesse musculaire, sautes d’humeur, sensation d’évanouissement, battements irréguliers et rapides du cœur et bien plus.
 

Symptômes et traitements du cancer de la thyroïde


 

Source : SlidePlayer

Existant sous plusieurs formes le cancer de la thyroïde : le cancer médullaire vaincu par une radiothérapie externe ou une chimio.
Le cancer anaplasique qui affecte les personnes âgées se soigne à l’iode radioactif.
Par ailleurs, les cancers de la thyroïde sont le résultat d’une exposition aux radiations d’iode ou à des carences ou un apport excédentaire en iode.
Malgré sa rareté, le cancer de la glande thyroïde n’est pas à négliger.
Le développement excessif des nodules et des ganglions lymphatique peuvent signifier la présence d’un cancer ; les modifications vocales, difficultés à respirer à avaler les nutriments sont quelques manifestations du cancer de la thyroïde.
Il arrive parfois que le cancer de la thyroïde se développe dans votre corps sans présenter des pathologies.
Mais lorsque les signes surviennent, ils se manifestent généralment par une douleur dans la gorge.
L’intervention chirurgicale est la forme la plus courante dans le traitement des cancers de la thyroïde ; mais le traitement à l’iode radioactif est aussi envisageable.
En effet, l’iode a une affinité avec la glande de thyroïde.  Toutefois un suivi est nécessaire après le traitement.
 

Les meilleurs remèdes et traitements naturels pour réguler la thyroïde

Source : Plantes & santé

Les traitements naturels ont un moyen aussi efficace dans le processus de guérison des troubles de la glande de la thyroïde.
Nous avons entre autres :

  • Le gingembre: il y en a dans vos plaquards de cuisine. Cet ingrédient a des propriétés hallucinantes? Son principes actifs à base d’antiinflammatoires permet de soulager le patient.  Il dispose également des minéraux comme le magnésium, le zinc et le potassium qui favorise le fonctionnement de la thyroïde ; surtout dans le cas des hyposécrétions
  • L’huile de coco maintien le fonctionnement normal de la glande thyroïde et une production normale de ses hormones.
  • L’exercice physiques ont un rôle import dans le maintien total du bien-être elle garde actif la sécrétion des hormones et laisse en éveil les organes récepteurs.

Loin d’être les seuls éléments à prendre dans le traitement naturel des troubles de la thyroïde. Tout aliments ayant les le gluten, le glutathion, le sélénium, le fluor, de la L-Arginine, L-Tyrosine qui sont également des éléments qui régule le fonctionnement de la thyroïde.
Comme autre remède naturel, on a l’huile de coco, les graines de lin, les poires, les fucus, le ginseng de Sibérie, l’Ortie, l’homéopathie et l’apuncture.
Utiliser l’huile de coco à cause de sa capacité à maintenir la fonction normale de la glande thyroïde.
Les graines de lin jouent le même rôle que l’huile de coco.
Les poires ont pour objectif de réguler le taux hormonal dans l’organisme si c’est consommer fréquemment.
 

Comment gérer les problèmes de thyroïde pendant la grossesse

Source : guiainfantil

Pendant la grossesse les troubles de la thyroïde ne sont pas à négliger ; il faut donc le traiter tant pour sa santé que celui du bébé.
La thyroïde joue un rôle très important dans la reproduction et la fertilité des femmes. Il aide à réguler leur métabolisme.
L’hyposécrétion des hormones de la thyroïde augmente la fatigue et la dépression de la femme enceinte.  Douleurs musculaires etarticulaires, troubles de régulation thermique, perte de glande sous cutanée… Plusieurs conséquences sont liées aux troubles de la thyroïde.
Les femmes enceintes doivent se faire consulter au début de leur grossesse pour une prise en charge dans le temps.
En cas de malaise, on prescrit souvent des sédatifs et des antiémétiques.
Par ailleurs, la femme enceinte atteinte d’hypothyroïdie doit se suivre un bon traitement afin de préserver son bébé d’éventuels dangers.
Les risques peuvent survenir en cas de manque de suivi, ce qui peut mettre à mal la santé du bébé.
Certains recommandent à la femme enceinte de prendre des sédatifs ou des bêta-bloquants.
De manière générale, le traitement de l’hypothyrodïen ou hyperthyrodien diffère d’une femme enceinte à l’autre.
Il s’agit ici d’ajuster le dosage et d’assurer régulièrement du suivi des femmes enceintes.








Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *