► Prévenir un accident vasculaire cérébral : comment reconnaître les premiers signes d’un AVC ?

 

Les accidents vasculaires cérébraux ou AVC ne concernent pas seulement les adultes, les adolescents peuvent également en souffrir.

Toutefois, connaître les signes avant-coureurs d’un AVC permet de mieux le contourner.

 

Milletrucs vous présente les symptômes à connaître pour prévenir un accident vasculaire cérébral.

 

Comprendre les accidents ischémiques transitoires pour mieux prévenir un AVC

 

Un accident ischémique transitoire ou AIT est un accident cérébral qui passe généralement inaperçu.

Pourtant, le patient devrait s’y intéresser, puisque les AVC sont très souvent précédés de ce type d’infarctus cérébral.

Les AIT durent moins de 24 heures et se manifestent parfois par les troubles de l’équilibre, de la compréhension, de la vision, du langage, et même de la sensibilité.

 

En général, les troubles ne laissent pas de séquelles.

Mais, plus les AIT surviennent de manière répétée, plus il y a les risques d’être victime d’un AVC.

L’expérience a prouvé qu’une personne victime d’un AIT a 10 fois plus de risque d’avoir un AVC qu’un individu du même sexe et du même âge n’en ayant jamais eu.

 

En cas accidents ischémiques transitoires, on recommande de consulter rapidement un médecin.

Une prise en charge d’urgence aide à limiter l’évolution des symptômes et donc d’éviter les accidents plus graves.

 








Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *