► Réussir la transplantation d’un arbre fruitier

Pour  réussir cette opération, il faut tenir compte de certaines règles : tout d’abord, évitez d’arroser l’arbre avant de l’extraire du sol, vous allez peut-être penser que cela va vous faciliter le travail, mais au contraire, l’eau va séparer la motte des racines, alors que les deux sont essentiels et nécessaires pour la replantation : la motte gardera une partie de la nourriture d’origine, ainsi votre plante n’aura pas de mal à tenir avant de s’adapter totalement à son nouvel emplacement.

 

La préparation

 

Pour cette opération, équipez-vous d’une bêche à longue lame, cet outil de base si nécessaire par sa taille et sa solidité (il va falloir creuser assez profondément pour pouvoir arracher l’arbre et le replanter). Préparez avant le nouveau trou : celui-ci doit avoir exactement la même profondeur que celui d’avant : l’arbre déplacé pourra ainsi se tenir aisément et se développer dans de bonnes conditions.

 

Quelques règles à respecter

 

Remuez la terre tout autour du pied de l’arbre, enlevez-la jusqu’à ce que les racines superficielles apparaissent ; vous pouvez les couper, elles ne sont pas nécessaires à la replantation ; pour atteindre les racines principales, faîtes une fente assez conséquente pour faciliter l’extraction. Maintenant vous pouvez faire la transplantation ; n’oubliez pas d’arroser la plante abondamment et de la fixer à un support. Bientôt elle se tiendra toute seule.

 

Source de l’image : Rustica







Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *