► Tachycardie : Prévention, traitements et causes de la tachycardie

Tachycardie : de quoi s’agit-il ?

Source image : https://guce.oath.com/collectConsent?sessionId=4

La tachycardie est une maladie du cœur. Il s’agit d’une maladie liée à un rythme de battement de cœur trop évalué, soit à plus de 100 pulsations/min. Cette accélération anormale et régulière du rythme cardiaque n’est pas due à la simple pratique d’une activité physique. Lorsque vous souffrez de la tachycardie, cette augmentation des battements cardiaques se fait de façon spontanée, mais bénigne au départ.
Les pathologies cardiaques peuvent être diagnostiquées à tout moment de la vie d’un être humain. La plupart du temps, elles sont causées par plusieurs facteurs. Toutefois, la tachycardie peut porter en elle, les germes d’une autre pathologie elle-même bénigne. L’hyperthyroïdie peut être diagnostiquée comme étant l’une des multiples causes de la tachycardie.
En outre, les crises de tachycardie sont fatales. Il est donc impératif de se faire diagnostiquer aussitôt les premiers symptômes constatés. Le rythme cardiaque augmente généralement en fonction des besoins de l’organisme en oxygène. Ce qui n’est pas le cas avec la tachycardie est une affection cardiaque mortelle.

Quelles sont les causes de la tachycardie ?

Source image : https://guce.oath.com/collectConsent?sessionId=4_cc-session

Les causes de la tachycardie sont nombreuses. Cette maladie est en fait le résultat d’une perturbation des pulsations cardiaques normales. Le cœur ne parvient plus à suivre le rythme de battement normal et régulier. Ce bouleversement du rythme, mieux encore du système électrique cardiaque s’explique sous le prisme de plusieurs facteurs en cause. Vous aurez :

  • Les maladies qui sont à l’origine des déchirures ou dommages de certains tissus cardiaques
  • L’hypertension artérielle
  • L’hyperthyroïdie et la consommation abusive de la caféine
  • Le tabagisme et la fièvre
  • Les anomalies congénitales et la consommation exagérées de l’alcool
  • Certains effets secondaires de la prise des médicaments

Ces causes sont pour la plus part, dues à une mauvaise hygiène de vie. L’automédication peut également compléter la liste des causes de la tachycardie. La prise des médicaments se fait sur ordonnance afin d’éviter toute situation risque. Il devient donc important de prendre toutes les mesures d’hygiène afin de ne pas vous retrouver avec un cœur qui bat plus vite qu’à la normale.

Tout ce qu’il y a à savoir sur la tachycardie ventriculaire

Source image : https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/faq/5694-crise-de-tachycardie-causes-et-symptomes

La tachycardie ventriculaire (TV) est l’une des affections cardiaques, une arythmie due à une anomalie du ventricule droit ou gauche. Les ventricules reçoivent généralement les impulsions électriques et le sang directement des oreillettes. C’est lorsque cette impulsion électrique ne provient plus des oreilles, mais du muscle de l’un des ventricules qu’on parle de tachycardie ventriculaire.
La contraction des ventricules est quasi inefficace,compromettant ainsi l’éjection du sang dans le reste du corps. La circulation sanguine subit donc un sérieux coup dans la mesure où le cœur ne joue plus véritablement son rôle. Les causes de la TV sont nombreuses et variées, il s’agit de :

  • Des maladies valvulaires
  • Le surmenage
  • L’inflammation du muscle cardiaque ou myocardie
  • La cardiomyopathie hypertrophique, dilatée et arythmogène
  • Des maladies cardiaques congénitales

Plusieurs symptômes vous permettront de savoir si oui ou non, vous êtes atteint de cette maladie cardiaque. Parmi ces symptômes, vous avez :

  • les évanouissements ou syncope
  • la sensation de faiblesse,
  • l’essoufflement,
  • les palpitations et étourdissement.

Une fois diagnostiquée, la tachycardie ventriculaire est une urgence cardiologique.Elledoit être traitée immédiatement soit par voie médicamenteuse, soit par voie chirurgicale.

Crise de tachycardie : comment l’arrêter et la prévenir?

Les pathologies cardiaques sont traitées différemment. Toutefois, il existe plusieurs moyens de stopper nette la crise d’une tachycardie.La crise de tachycardie peut être dominée et atténuée si l’on agit à temps et parfois sans l’aide de personne.Si jamais la crise s’accompagne de fortes douleurs dans la poitrine et d’essoufflement, alors appelez les urgences et laissez tomber les méthodes développées ci-dessous.
Pour arrêter une crise de tachycardie, il vous suffit de verser de l’eau bien froide (ajouter des glaçons) dans un récipient large et profond. Inspire puis bloque ton nez avec tes doigts et plonge ton visage dans cette eau froide pendant quelques secondes. La deuxième méthode consiste à prendre une profonde respiration, puis fermer la bouche, nez et yeux et expirer fort tout en contractant les muscles du ventre. Lorsque vous expirez, le nez, les yeux et la bouche restent bien fermés et vos muscles du ventre contractés.
Outre ces méthodes qui consistent à stopper une crise de tachycardie, vous avez également la possibilité de la prévenir. Certaines tachycardies peuvent être évitées par de simples mesures d’hygiène cardiovasculaire.Ne pas fumer et boire de l’alcool en excès, manger équilibré, savoir gérer son stress…ou encore pratiquer une activité physique régulière. En bref, une bonne hygiène de vie s’impose afin de prévenir les crises de tachycardie.

Trouble cardiaque : Tachycardie sinusale

Source image : http://foulon.chez-alice.fr/Alie%202.000/DATAS/MODULE1/TachySin.htm

Les troubles cardiaques se présentent sous plusieurs formes, et parmi lesquels, la tachycardie sinusale. La bonne nouvelle est qu’il ne s’agit pas d’une affection cardiaque rangée dans la catégorie des pathologies du cœur. La tachycardie est justement un trouble cardiaque survenu lorsque le cœur fait face à une situation contraignante. Une telle situation exige du cœur, une adaptation toute particulière avec un rythme cardiaque élevé naturellement.
La source de l’impulsion électrique liée à la tachycardieest appelé le nœud sinusal. Les contractions cardiaques ou accélération sinusale ne sont pas alarmantes, car il s’agit d’une réaction normale de l’organisme face à une situation nouvelle. Cette accélération est compatible à celle comme quand vous faites une activité physique…ou lors de la grossesse. C’est un phénomène d’adaptation du cœur vis-à-vis d’une situation nouvelle et/ou émotionnelle.
Par ailleurs, la tachycardie sinusale peut aussi s’expliquer différemment. Ce trouble cardiaque peut vous renseigner sur l’état de votre cœur. Si vous avez un cœur fatigué, alors bienvenue à la tachycardie. Lorsque votre cœur ne parvient plus à se contracter comme il se doit, vous pouvez ressentir des battements plus accentués. Cette intensité est due au fait que le nœud sinusal intensifie les contractions afin que l’oxygène puisse être distribué dans l’organisme.

Qu’est-ce-qu’une tachycardie jonctionnelle (maladie de bouveret) ?

Source image : http://www.e-cardiogram.com/ecg-lexique_alpha.php?terme_lex=t&id_lex=424

La tachycardie jonctionnelle ou maladie de Bouveret est une crise de la tachycardie très fréquente mais bénigne. Cette maladie est due à une accélération du rythme cardiaque, créant ainsi des palpitations brusques au début et à la fin de la crise.Ce battement de cœur brusque et brutal n’a malheureusement pas d’éléments déclencheurs, il survient de façon spontanée. C’est très désagréable, voire indisposant lorsque votre cœur s’emballe durant quelques minutes et/ou heures.
La crise en elle-même se manifeste par une sensation de malaise suite à un rythme cardiaque qui atteint les 180 battements par minute. En plus des palpitations et cette sensation de malaise, la crise se termine généralement par une émission d’urine. Vous devez comprendre que les symptômes de la crise peuvent se manifester différemment et individuellement.La tachycardie jonctionnelle prend son origine au niveau du nœud de l’impulsion électrique du cœur, non pas au niveau des ventricules ou oreillettes.
Le diagnostic se fait assez facilement. En plus des symptômes, seul un électrocardiogramme permet de diagnostiquer le trouble. Une fois le diagnostic établi, le traitement est prescrit par le médecin. Il existe trois types de traitements, médicamenteux, chirurgical et la stimulation du nerf vague. Le dernier traitement est plébiscité par ceux des patients qui ne supportent pas le traitement médicamenteux.

Traitements médicaux et naturels de la tachycardie

Source image :https://amelioretasante.com/comment-reconnaitre-et-prevenir-la-tachycardie/

La tachycardie est une maladie qui peut se traiter différemment. Vous avez la possibilité de traiter cette arythmie de la manière la plus efficace grâce aux différents traitements accessibles à tous. Toutefois, le traitement doit précéder un diagnostic clinique afin de vous assurer une prise en charge optimale.Pour les traitements naturels, il s’agit des astuces qui pourront vous permettre de guérir complètement.
Le traitement médical concerne à la fois les médicaments et la chirurgie en fonction du type de tachycardie diagnostiqué. Le cardiologue peut vous prescrire des bêtabloquants, des anti-arythmiques et bien d’autres molécules jugées nécessaires par le cardiologue. À côté du traitement pharmaceutique, votre médecin peut également opter pour une ablation lorsque la tachycardie est due à un foyer électrique secondaire.
Outre le traitement médical, vous pouvez soulager la tachycardie naturellement. Vous avez par exemple la technique de Valsalva qui consiste à pincer le nez et à expirer vivement en ayant la bouche fermée. Il s’agit d’un exercice de respiration qui stabilise le rythme cardiaque. De plus, vous pouvez arrêter la respiration et plonger votre visage dans de l’eau bien froide, c’est le réflexe de plonger. Vous pouvez également utiliser la technique de vagale, une technique qui touche le nerf vagal.

Comment soigner et calmer une crise de tachycardie sans médicaments ?

Source image :   https://amelioretasante.com/comment-reconnaitre-et-prevenir-la-tachycardie/

Il existe plusieurs solutions naturelles pour soigner et/ou calmer la crise de tachycardie. Vous pouvez faire usage de ces traitements à domicile sans risque. Parmi ces méthodes naturelles, vous avez :

  • Stimuler les nerfs vagues

Encore appelés nerfs sympathiques ou parasympathiques, ces nerfs régulent votre rythme cardiaque. En les stimulants, vous calmez directement la crise en régulant les contractions de votre cœur. Pour les stimuler, il suffit de prendre la respiration, la bloquer et vous accroupir comme à la selle. Répétez l’opération.

  • Masser la carotide droite

Une pression sur la carotide permet en fait de réguler les battements de cœur. Rapprochez-vous de votre médecin afin qu’il vous renseigne sur l’endroit et la pression à exercer sur la carotide.

  • Les huiles essentielles

Les huiles essentielles vous permettent aussi de calmer et/ou de soigner les crises de tachycardie. Ainsi, vous pouvez utiliser par exemple l’huile de ylang-ylang, de lavande vraie…et de mandarinier. En olfaction ou en application sur le plexus, les poignets ou la plante des pieds, vous pouvez calmer et/ou guérir la crise.

  • L’hygiène de vie irréprochable

Pour calmer les crises de tachycardie, vous devez adopter une hygiène de vie irréprochable. Vous devez éviter les excitants (les drogues de toute nature) et la cigarette, bien s’alimenter, pratiquer une activité physique, bien dormir et éviter la dépression et le stress.








Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

► Tachycardie : Prévention, traitements et causes de la tachycardie

Tachycardie : de quoi s’agit-il ?

Source image : https://guce.oath.com/collectConsent?sessionId=4

La tachycardie est une maladie du cœur. Il s’agit d’une maladie liée à un rythme de battement de cœur trop évalué, soit à plus de 100 pulsations/min. Cette accélération anormale et régulière du rythme cardiaque n’est pas due à la simple pratique d’une activité physique. Lorsque vous souffrez de la tachycardie, cette augmentation des battements cardiaques se fait de façon spontanée, mais bénigne au départ.
Les pathologies cardiaques peuvent être diagnostiquées à tout moment de la vie d’un être humain. La plupart du temps, elles sont causées par plusieurs facteurs. Toutefois, la tachycardie peut porter en elle, les germes d’une autre pathologie elle-même bénigne. L’hyperthyroïdie peut être diagnostiquée comme étant l’une des multiples causes de la tachycardie.
En outre, les crises de tachycardie sont fatales. Il est donc impératif de se faire diagnostiquer aussitôt les premiers symptômes constatés. Le rythme cardiaque augmente généralement en fonction des besoins de l’organisme en oxygène. Ce qui n’est pas le cas avec la tachycardie est une affection cardiaque mortelle.

Quelles sont les causes de la tachycardie ?

Source image : https://guce.oath.com/collectConsent?sessionId=4_cc-session

Les causes de la tachycardie sont nombreuses. Cette maladie est en fait le résultat d’une perturbation des pulsations cardiaques normales. Le cœur ne parvient plus à suivre le rythme de battement normal et régulier. Ce bouleversement du rythme, mieux encore du système électrique cardiaque s’explique sous le prisme de plusieurs facteurs en cause. Vous aurez :

  • Les maladies qui sont à l’origine des déchirures ou dommages de certains tissus cardiaques
  • L’hypertension artérielle
  • L’hyperthyroïdie et la consommation abusive de la caféine
  • Le tabagisme et la fièvre
  • Les anomalies congénitales et la consommation exagérées de l’alcool
  • Certains effets secondaires de la prise des médicaments

Ces causes sont pour la plus part, dues à une mauvaise hygiène de vie. L’automédication peut également compléter la liste des causes de la tachycardie. La prise des médicaments se fait sur ordonnance afin d’éviter toute situation risque. Il devient donc important de prendre toutes les mesures d’hygiène afin de ne pas vous retrouver avec un cœur qui bat plus vite qu’à la normale.

Tout ce qu’il y a à savoir sur la tachycardie ventriculaire

Source image : https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/faq/5694-crise-de-tachycardie-causes-et-symptomes

La tachycardie ventriculaire (TV) est l’une des affections cardiaques, une arythmie due à une anomalie du ventricule droit ou gauche. Les ventricules reçoivent généralement les impulsions électriques et le sang directement des oreillettes. C’est lorsque cette impulsion électrique ne provient plus des oreilles, mais du muscle de l’un des ventricules qu’on parle de tachycardie ventriculaire.
La contraction des ventricules est quasi inefficace,compromettant ainsi l’éjection du sang dans le reste du corps. La circulation sanguine subit donc un sérieux coup dans la mesure où le cœur ne joue plus véritablement son rôle. Les causes de la TV sont nombreuses et variées, il s’agit de :

  • Des maladies valvulaires
  • Le surmenage
  • L’inflammation du muscle cardiaque ou myocardie
  • La cardiomyopathie hypertrophique, dilatée et arythmogène
  • Des maladies cardiaques congénitales

Plusieurs symptômes vous permettront de savoir si oui ou non, vous êtes atteint de cette maladie cardiaque. Parmi ces symptômes, vous avez :

  • les évanouissements ou syncope
  • la sensation de faiblesse,
  • l’essoufflement,
  • les palpitations et étourdissement.

Une fois diagnostiquée, la tachycardie ventriculaire est une urgence cardiologique.Elledoit être traitée immédiatement soit par voie médicamenteuse, soit par voie chirurgicale.

Crise de tachycardie : comment l’arrêter et la prévenir?

Les pathologies cardiaques sont traitées différemment. Toutefois, il existe plusieurs moyens de stopper nette la crise d’une tachycardie.La crise de tachycardie peut être dominée et atténuée si l’on agit à temps et parfois sans l’aide de personne.Si jamais la crise s’accompagne de fortes douleurs dans la poitrine et d’essoufflement, alors appelez les urgences et laissez tomber les méthodes développées ci-dessous.
Pour arrêter une crise de tachycardie, il vous suffit de verser de l’eau bien froide (ajouter des glaçons) dans un récipient large et profond. Inspire puis bloque ton nez avec tes doigts et plonge ton visage dans cette eau froide pendant quelques secondes. La deuxième méthode consiste à prendre une profonde respiration, puis fermer la bouche, nez et yeux et expirer fort tout en contractant les muscles du ventre. Lorsque vous expirez, le nez, les yeux et la bouche restent bien fermés et vos muscles du ventre contractés.
Outre ces méthodes qui consistent à stopper une crise de tachycardie, vous avez également la possibilité de la prévenir. Certaines tachycardies peuvent être évitées par de simples mesures d’hygiène cardiovasculaire.Ne pas fumer et boire de l’alcool en excès, manger équilibré, savoir gérer son stress…ou encore pratiquer une activité physique régulière. En bref, une bonne hygiène de vie s’impose afin de prévenir les crises de tachycardie.

Trouble cardiaque : Tachycardie sinusale

Source image : http://foulon.chez-alice.fr/Alie%202.000/DATAS/MODULE1/TachySin.htm

Les troubles cardiaques se présentent sous plusieurs formes, et parmi lesquels, la tachycardie sinusale. La bonne nouvelle est qu’il ne s’agit pas d’une affection cardiaque rangée dans la catégorie des pathologies du cœur. La tachycardie est justement un trouble cardiaque survenu lorsque le cœur fait face à une situation contraignante. Une telle situation exige du cœur, une adaptation toute particulière avec un rythme cardiaque élevé naturellement.
La source de l’impulsion électrique liée à la tachycardieest appelé le nœud sinusal. Les contractions cardiaques ou accélération sinusale ne sont pas alarmantes, car il s’agit d’une réaction normale de l’organisme face à une situation nouvelle. Cette accélération est compatible à celle comme quand vous faites une activité physique…ou lors de la grossesse. C’est un phénomène d’adaptation du cœur vis-à-vis d’une situation nouvelle et/ou émotionnelle.
Par ailleurs, la tachycardie sinusale peut aussi s’expliquer différemment. Ce trouble cardiaque peut vous renseigner sur l’état de votre cœur. Si vous avez un cœur fatigué, alors bienvenue à la tachycardie. Lorsque votre cœur ne parvient plus à se contracter comme il se doit, vous pouvez ressentir des battements plus accentués. Cette intensité est due au fait que le nœud sinusal intensifie les contractions afin que l’oxygène puisse être distribué dans l’organisme.

Qu’est-ce-qu’une tachycardie jonctionnelle (maladie de bouveret) ?

Source image : http://www.e-cardiogram.com/ecg-lexique_alpha.php?terme_lex=t&id_lex=424

La tachycardie jonctionnelle ou maladie de Bouveret est une crise de la tachycardie très fréquente mais bénigne. Cette maladie est due à une accélération du rythme cardiaque, créant ainsi des palpitations brusques au début et à la fin de la crise.Ce battement de cœur brusque et brutal n’a malheureusement pas d’éléments déclencheurs, il survient de façon spontanée. C’est très désagréable, voire indisposant lorsque votre cœur s’emballe durant quelques minutes et/ou heures.
La crise en elle-même se manifeste par une sensation de malaise suite à un rythme cardiaque qui atteint les 180 battements par minute. En plus des palpitations et cette sensation de malaise, la crise se termine généralement par une émission d’urine. Vous devez comprendre que les symptômes de la crise peuvent se manifester différemment et individuellement.La tachycardie jonctionnelle prend son origine au niveau du nœud de l’impulsion électrique du cœur, non pas au niveau des ventricules ou oreillettes.
Le diagnostic se fait assez facilement. En plus des symptômes, seul un électrocardiogramme permet de diagnostiquer le trouble. Une fois le diagnostic établi, le traitement est prescrit par le médecin. Il existe trois types de traitements, médicamenteux, chirurgical et la stimulation du nerf vague. Le dernier traitement est plébiscité par ceux des patients qui ne supportent pas le traitement médicamenteux.

Traitements médicaux et naturels de la tachycardie

Source image :https://amelioretasante.com/comment-reconnaitre-et-prevenir-la-tachycardie/

La tachycardie est une maladie qui peut se traiter différemment. Vous avez la possibilité de traiter cette arythmie de la manière la plus efficace grâce aux différents traitements accessibles à tous. Toutefois, le traitement doit précéder un diagnostic clinique afin de vous assurer une prise en charge optimale.Pour les traitements naturels, il s’agit des astuces qui pourront vous permettre de guérir complètement.
Le traitement médical concerne à la fois les médicaments et la chirurgie en fonction du type de tachycardie diagnostiqué. Le cardiologue peut vous prescrire des bêtabloquants, des anti-arythmiques et bien d’autres molécules jugées nécessaires par le cardiologue. À côté du traitement pharmaceutique, votre médecin peut également opter pour une ablation lorsque la tachycardie est due à un foyer électrique secondaire.
Outre le traitement médical, vous pouvez soulager la tachycardie naturellement. Vous avez par exemple la technique de Valsalva qui consiste à pincer le nez et à expirer vivement en ayant la bouche fermée. Il s’agit d’un exercice de respiration qui stabilise le rythme cardiaque. De plus, vous pouvez arrêter la respiration et plonger votre visage dans de l’eau bien froide, c’est le réflexe de plonger. Vous pouvez également utiliser la technique de vagale, une technique qui touche le nerf vagal.

Comment soigner et calmer une crise de tachycardie sans médicaments ?

Source image :   https://amelioretasante.com/comment-reconnaitre-et-prevenir-la-tachycardie/

Il existe plusieurs solutions naturelles pour soigner et/ou calmer la crise de tachycardie. Vous pouvez faire usage de ces traitements à domicile sans risque. Parmi ces méthodes naturelles, vous avez :

  • Stimuler les nerfs vagues

Encore appelés nerfs sympathiques ou parasympathiques, ces nerfs régulent votre rythme cardiaque. En les stimulants, vous calmez directement la crise en régulant les contractions de votre cœur. Pour les stimuler, il suffit de prendre la respiration, la bloquer et vous accroupir comme à la selle. Répétez l’opération.

  • Masser la carotide droite

Une pression sur la carotide permet en fait de réguler les battements de cœur. Rapprochez-vous de votre médecin afin qu’il vous renseigne sur l’endroit et la pression à exercer sur la carotide.

  • Les huiles essentielles

Les huiles essentielles vous permettent aussi de calmer et/ou de soigner les crises de tachycardie. Ainsi, vous pouvez utiliser par exemple l’huile de ylang-ylang, de lavande vraie…et de mandarinier. En olfaction ou en application sur le plexus, les poignets ou la plante des pieds, vous pouvez calmer et/ou guérir la crise.

  • L’hygiène de vie irréprochable

Pour calmer les crises de tachycardie, vous devez adopter une hygiène de vie irréprochable. Vous devez éviter les excitants (les drogues de toute nature) et la cigarette, bien s’alimenter, pratiquer une activité physique, bien dormir et éviter la dépression et le stress.








Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *