► Varicelle : Symptômes, vaccin, contagion, traitements naturels

Qu’est-ce-que la varicelle ? Est-elle contagieuse ?

Source image : Doctissimo

La varicelle est une maladiecontagieuse et même très contagieuse qui est causée par la présence d’un virus appelé le virus herpès.
C’est une maladie qui survient généralement au cours de l’enfance, d’où la plus grande partie des enfants être victimes de cette maladie.
On connaît également le virus à l’origine de la varicelle sous le nom de Varicelle-Zoster Virus ou encore VZV.
Si vous n’avez pas encore attrapé été victime de la varicelle, le risque que vous soyez atteint par cette maladie est de l’ordre de 95%.
Dans le cas où vous avez déjà infecté par le virus herpès, le risque que vous soyez à nouveau victime de la maladie est de l’ordre de 15 à 20%.
Les causes pour lesquelles la varicelle peut encore vous attaquer alors que vous avez déjà été victime de cela est le faible niveau de votre immunité cellulaire.
En réalité, la faiblesse de votre immunité cellulaire engendre ce qu’on qualifie de zona.
En réalité, plusieurs personnes ont toujours pensé que chaque fois qu’on a été victime de la varicelle, il n’y pas de risque que l’on retombe encore dans la maladie.
Cela est incorrect car le risque de rechuter a juste diminué.
 

Les symptômes de la varicelle : Les boutons révélateurs

Source image  : Allo Symptômes

La varicelle est une maladie qui est généralement manifeste entre l’âge de 0 mois et 10 ans selon certains scientifiques.
La période de l’enfance semble donc être très appropriée pour le développement de la maladie.
La varicelle lorsqu’elle est présente dans un corps à plusieurs signes ou symptômes qu’il faut savoir reconnaître et discerner.
Parfois, elle se manifeste par un rhum, une fièvre, un écoulement du nez, des douleurs au niveau des muscles et des articulations, une perte d’appétit ou bien encore des maux de tête chez la victime.
Il est donc parfois difficile de savoir s’il s’agit de la varicelle ou bien d’une autre maladie car ces symptômes sont courants et peuvent être assimilés à d’autres pathologies.
Les symptômes les plus couramment reconnus à la varicelle sont des tâches roses de petite taille, généralement de diamètre variant entre 2 à 3 mm.
Ces tâches se développent pour devenir de minuscules cloques qui contiennent un certain liquide transparent.
Ces cloques encore appelées vésicules sèchent au bout de 48 heures avant de former par la suite une petite croûte qui va tomber au bout d’une semaine.
Ces boutons démangent profondément et poussent la victime à se gratter constamment la peau ; ce qui peut être irritant et gênant.
 

Comment reconnaître les boutons de varicelle infectés chez le bébé et l’adulte ?

Source image : Allodocteurs

La varicelle touche les enfantsqui se trouventle plus souvent dans la tranche de moins de 10 ans, mais il faut relever le fait que les adultes ne sont pas épargnés par la maladie.

Ne vous estimez pas heureux d’avoir traversé les 10 ans car vous pouvez encore être victime de la varicelle même étant adulte.
Selon les statistiques, en France 10% des personnes qui sont victimes de la varicelle ont moins de 10 ans (on parle de 700000 cas), 25% des malades qui ont plus de 10 ans soit (3000 hospitalisations), une vingtaine de décès (soit 70% des victimes) ont plus de 10 ans.
Tout cela démontre bien combien les adultes sont autant touchés que les enfants par le virus de la varicelle.
Pour reconnaître les boutons de la varicelle chez les enfants, ils sont généralement identifiables à des boutons roses de 2 ou 3 mm de diamètre tel que mentionné plus haut.
S’il y a apparition des boutons sur le corps de votre enfant et que cela ne présente pas ces caractéristiques, il est fort probable que ce ne soit pas la varicelle.
Un autre indice pour reconnaître les boutons de la varicelle est la zone d’apparition des boutons malgré le fait que l’apparition de ces boutons se fait en différentes étapes selon le stade de la maladie.
Les boutons de la varicelle commencent la plupart des cas à se manifester sur la racine des cheveux ou le ventre, avant de se propager sur le reste du corps notamment sur le visage, les jambes, les bras.
Chez les adultes c’est presque le même scénario que chez l’enfant.
Les boutons qui apparaissent sur le corps ont d’abord la taille est d’abord de 2 à 3 millimètres avant de se transformer plus tard et très rapidement en vésicule contenant un liquide clair.
 

Vaccin contre la varicelle – Comment expliquer la varicelle malgré tout ?

Source image : Doctissimo

Le vaccin contre la varicelle est administré à l’enfant en plusieurs étapes.
Généralement il ne faut pas attendre que l’enfant attrape la maladie pour lui donner le vaccin mais le faire en amont à titre préventif afin de limiter les dégâts.
En administrant un vaccin à l’enfant quand il est encore bien portant, vous le préserver de toutes infections graves qu’il aurait pu attraper lors de sa croissance.
Le vaccin contre la varicelle est le plus souvent administré à partir de l’âge de 12 mois et la deuxième est prise par l’enfant au moment où il prend déjà les autres vaccins tels que le vaccin contre la rougeole, la rubéole, la varicelle, les oreillons.
Ces différents vaccins sont généralement administrés à partir de l’âge de 4 ans jusqu’à 6 ans.
La prescription de ce vaccin contre la varicelle à partir de cet âge est due au fait que le corps des enfants avant cet âge est doté d’anticorps assez puissants et efficaces qui les empêchent de contracter la maladie.
Cet âge dépassé, le système immunitaire de l’enfant baisse en résistance et devient donc vulnérable.
Après la première dose du vaccin, la protection contre la varicelle est assurée à 94,4%. Par conséquent, l’enfant est encore vulnérable à la maladie s’il ne prend pas la deuxième dose qui assure 98,3% de protection contre la maladie.
 

Combien de jours dure la varicelle ? Combien de temps peuvent durer les démangeaisons

Source image : Dreamstime

La varicelle est une maladie qui ne dure pas plus longtemps, notamment un mois mais la courte durée de vie du virus dans le corps peut entraîner la mort ; ne sous estimez pas le virus varicelle-zona et ses effets dévastateurs.
Il est généralement admis que la varicelle dure entre 10 et 15 jours et cela signifie que tous les boutons aient disparu sur le corps.
On peut analyser deux phases essentielles parmi les quatre existantes.
Il s’agit de la phase d’incubation qui dure environ 14 jours qui suit la première phase qui est la phase de la contagion qui se déroule en quelques secondes.
Pendant cette phase d’incubation qui peut aller jusqu’à 21 jours, l’enfant est déjà infecté et peut aussi contaminer d’autres personnes mais ne présentent pas encore les symptômes visibles.
Après cette phase où le virus s’est considérablement développé dans l’organisme, c’est la phase des manifestations qui durent environ 7 à 12 jours.
C’est après cette dernière phase que l’on entre dans la phase de la guérison afin d’éradiquer la maladie.
Les démangeaisons durent généralement le temps des manifestations de la maladie soit entre 7 et 12 jours.
Il faut juste savoir comment gérer ces démangeaisons avec votre bambino afin qu’il n’aggrave pas la situation ou complique en se grattant continuellement.
 

Comment se transmet la varicelle ? Comment savoir si on l’a attrapé ?

Source image : Maxisciences

La varicelle est une maladie virale extrêmement contagieuse surtout à la veille de l’apparition des boutons ; elle se répand facilement d’une personne à l’autre.
Plusieurs moyens sont utilisés par le virus pour se répandre d’un organisme à un autre organisme.
Le virus varicelle-zona peut se répandre par contact direct d’une personne à une autre.
Dans ce cas, il suffit juste qu’une personne saine touche à une cloque ou au liquide s’écoulant d’une cloque pour être immédiatement infecté.
Le contact direct peut également concerner la salive d’une personne infecté par une personne non infecté ; ce contact est suffisant pour contracter la maladie.
Un autre moyen par contact direct par lequel le virus varicelle-zona se transmet est le nez ou la bouche.
Le virus varicelle-zona peut se propager encore par l’air ; il suffit juste pour la personne qui est infecté de tousser ou d’éternuer pour que le virus se propage dans l’air et affecte quelqu’un qui est dans son entourage.
Un troisième cas de figure est la transmission de la maladie par une femme enceinte à son bébé quand il est encore dans le ventre.
Il est difficile de savoir avec exactitude si l’on a attrapé le virus varicelle-zona car les signes visibles se font après trois semaines généralement sous forme de fièvre, douleurs articulaires et surtout démangeaisons intempestives.
Le quatrième moyen par lequel le virus peut se transmettre c’est dans le cas d’une femme malade à son bébé après sa naissance.
 

Traitements médicaux de la varicelle et des démangeaisons

Source image : Europe1

Le traitement médical approprié de la varicelle ainsi que des démangeaisons dépend en majorité de l’âge de la victime.
Chez les enfants âgés de moins de 12 ans, il est recommandé de les garder à la maison tout d’abord et les garder au frais quel que soit le climat.
Un climat frais est un facteur favorable pour la baisse des démangeaisons car les démangeaisons à la surface de la peau s’aggravent dans un climat chaud.
Une autre technique pour les démangeaisons serait de tremper l’enfant dans un bain tiède mélangé à la bicarbonate de sodium pendant 15 à 20 minutes chaque 2 heures.
Si l’enfant présente de la fièvre, lui donner du paracétamol et pas d’aspirine.
Il est également possible de calmer les démangeaisons avec un traitement de lotion calmante tel que la crème antihistaminique, l’acétaminophène.
Par ailleurs, évitez les tissus irritants et de courtes manches, évitez l’exposition au soleil.
Tous ces éléments participent du traitement de la varicelle chez l’enfant et qui sont importants pour un bon suivi de la maladie et un bon accompagnement souple et facile.
Il n’existe pas en réalité de traitement curatif contre la varicelle mais préventif et à caractère de soulagement.
La plupart des indications que vous pourrez prendre sont des traitements symptomatiques c’est-à-dire qui se traitent en fonction de symptômes présents et manifestés.
 

Traitements et remèdes naturels contre la varicelle et les démangeaisons pour les adultes et les bébés

Plusieurs méthodes sont utilisées pour le traitement naturel contre la varicelle.
La première méthode serait de renforcer le système de défense naturelle qui existe déjà dans l’organisme.
Et cela se fait par la consommation régulière de l’eau peu minéralisée, consommer des suppléments de vitamine C naturelle, consommer du cuivre-or-argent en Oligosol, consommer des fruits frais riches en biocatalyseurs.
La consommation également de 5 à 10 gouttes chaque jour d’extrait de pépin de pamplemousse ainsi que du chlorure de magnésium sont également de bons éléments pour renforcer le système de défense naturelle.
Le meilleur moyen pour traiter naturellement les boutons de démangeaisons est le recours aux huiles essentielles.
Afin de favoriser une prompte cicatrisation et des cellules régénérées, il est recommandé de consommer de l’arbre à thé, la lavande fine et le géranium rosat.
Dans le même sens et la même action des trois éléments précédents ci-dessus, vous pouvez consommer l’argile verte surfine, l’huile végétale d’argan et du gel d’aloévera qui sont des solutions qui facilitent rapidement la cicatrisation et l’hydratation.
Dans le sens d’apaiser les démangeaisons par la méthode naturelle, en plus de bicarbonate telle que mentionné plus haut, vous pouvez faire recours à l’infusion de tilleul, à l’huile végétale de millepertuis et au miel.








Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

► Varicelle : Symptômes, vaccin, contagion, traitements naturels

Qu’est-ce-que la varicelle ? Est-elle contagieuse ?

Source image : Doctissimo

La varicelle est une maladiecontagieuse et même très contagieuse qui est causée par la présence d’un virus appelé le virus herpès.
C’est une maladie qui survient généralement au cours de l’enfance, d’où la plus grande partie des enfants être victimes de cette maladie.
On connaît également le virus à l’origine de la varicelle sous le nom de Varicelle-Zoster Virus ou encore VZV.
Si vous n’avez pas encore attrapé été victime de la varicelle, le risque que vous soyez atteint par cette maladie est de l’ordre de 95%.
Dans le cas où vous avez déjà infecté par le virus herpès, le risque que vous soyez à nouveau victime de la maladie est de l’ordre de 15 à 20%.
Les causes pour lesquelles la varicelle peut encore vous attaquer alors que vous avez déjà été victime de cela est le faible niveau de votre immunité cellulaire.
En réalité, la faiblesse de votre immunité cellulaire engendre ce qu’on qualifie de zona.
En réalité, plusieurs personnes ont toujours pensé que chaque fois qu’on a été victime de la varicelle, il n’y pas de risque que l’on retombe encore dans la maladie.
Cela est incorrect car le risque de rechuter a juste diminué.
 

Les symptômes de la varicelle : Les boutons révélateurs

Source image  : Allo Symptômes

La varicelle est une maladie qui est généralement manifeste entre l’âge de 0 mois et 10 ans selon certains scientifiques.
La période de l’enfance semble donc être très appropriée pour le développement de la maladie.
La varicelle lorsqu’elle est présente dans un corps à plusieurs signes ou symptômes qu’il faut savoir reconnaître et discerner.
Parfois, elle se manifeste par un rhum, une fièvre, un écoulement du nez, des douleurs au niveau des muscles et des articulations, une perte d’appétit ou bien encore des maux de tête chez la victime.
Il est donc parfois difficile de savoir s’il s’agit de la varicelle ou bien d’une autre maladie car ces symptômes sont courants et peuvent être assimilés à d’autres pathologies.
Les symptômes les plus couramment reconnus à la varicelle sont des tâches roses de petite taille, généralement de diamètre variant entre 2 à 3 mm.
Ces tâches se développent pour devenir de minuscules cloques qui contiennent un certain liquide transparent.
Ces cloques encore appelées vésicules sèchent au bout de 48 heures avant de former par la suite une petite croûte qui va tomber au bout d’une semaine.
Ces boutons démangent profondément et poussent la victime à se gratter constamment la peau ; ce qui peut être irritant et gênant.
 

Comment reconnaître les boutons de varicelle infectés chez le bébé et l’adulte ?

Source image : Allodocteurs

La varicelle touche les enfantsqui se trouventle plus souvent dans la tranche de moins de 10 ans, mais il faut relever le fait que les adultes ne sont pas épargnés par la maladie.

Ne vous estimez pas heureux d’avoir traversé les 10 ans car vous pouvez encore être victime de la varicelle même étant adulte.
Selon les statistiques, en France 10% des personnes qui sont victimes de la varicelle ont moins de 10 ans (on parle de 700000 cas), 25% des malades qui ont plus de 10 ans soit (3000 hospitalisations), une vingtaine de décès (soit 70% des victimes) ont plus de 10 ans.
Tout cela démontre bien combien les adultes sont autant touchés que les enfants par le virus de la varicelle.
Pour reconnaître les boutons de la varicelle chez les enfants, ils sont généralement identifiables à des boutons roses de 2 ou 3 mm de diamètre tel que mentionné plus haut.
S’il y a apparition des boutons sur le corps de votre enfant et que cela ne présente pas ces caractéristiques, il est fort probable que ce ne soit pas la varicelle.
Un autre indice pour reconnaître les boutons de la varicelle est la zone d’apparition des boutons malgré le fait que l’apparition de ces boutons se fait en différentes étapes selon le stade de la maladie.
Les boutons de la varicelle commencent la plupart des cas à se manifester sur la racine des cheveux ou le ventre, avant de se propager sur le reste du corps notamment sur le visage, les jambes, les bras.
Chez les adultes c’est presque le même scénario que chez l’enfant.
Les boutons qui apparaissent sur le corps ont d’abord la taille est d’abord de 2 à 3 millimètres avant de se transformer plus tard et très rapidement en vésicule contenant un liquide clair.
 

Vaccin contre la varicelle – Comment expliquer la varicelle malgré tout ?

Source image : Doctissimo

Le vaccin contre la varicelle est administré à l’enfant en plusieurs étapes.
Généralement il ne faut pas attendre que l’enfant attrape la maladie pour lui donner le vaccin mais le faire en amont à titre préventif afin de limiter les dégâts.
En administrant un vaccin à l’enfant quand il est encore bien portant, vous le préserver de toutes infections graves qu’il aurait pu attraper lors de sa croissance.
Le vaccin contre la varicelle est le plus souvent administré à partir de l’âge de 12 mois et la deuxième est prise par l’enfant au moment où il prend déjà les autres vaccins tels que le vaccin contre la rougeole, la rubéole, la varicelle, les oreillons.
Ces différents vaccins sont généralement administrés à partir de l’âge de 4 ans jusqu’à 6 ans.
La prescription de ce vaccin contre la varicelle à partir de cet âge est due au fait que le corps des enfants avant cet âge est doté d’anticorps assez puissants et efficaces qui les empêchent de contracter la maladie.
Cet âge dépassé, le système immunitaire de l’enfant baisse en résistance et devient donc vulnérable.
Après la première dose du vaccin, la protection contre la varicelle est assurée à 94,4%. Par conséquent, l’enfant est encore vulnérable à la maladie s’il ne prend pas la deuxième dose qui assure 98,3% de protection contre la maladie.
 

Combien de jours dure la varicelle ? Combien de temps peuvent durer les démangeaisons

Source image : Dreamstime

La varicelle est une maladie qui ne dure pas plus longtemps, notamment un mois mais la courte durée de vie du virus dans le corps peut entraîner la mort ; ne sous estimez pas le virus varicelle-zona et ses effets dévastateurs.
Il est généralement admis que la varicelle dure entre 10 et 15 jours et cela signifie que tous les boutons aient disparu sur le corps.
On peut analyser deux phases essentielles parmi les quatre existantes.
Il s’agit de la phase d’incubation qui dure environ 14 jours qui suit la première phase qui est la phase de la contagion qui se déroule en quelques secondes.
Pendant cette phase d’incubation qui peut aller jusqu’à 21 jours, l’enfant est déjà infecté et peut aussi contaminer d’autres personnes mais ne présentent pas encore les symptômes visibles.
Après cette phase où le virus s’est considérablement développé dans l’organisme, c’est la phase des manifestations qui durent environ 7 à 12 jours.
C’est après cette dernière phase que l’on entre dans la phase de la guérison afin d’éradiquer la maladie.
Les démangeaisons durent généralement le temps des manifestations de la maladie soit entre 7 et 12 jours.
Il faut juste savoir comment gérer ces démangeaisons avec votre bambino afin qu’il n’aggrave pas la situation ou complique en se grattant continuellement.
 

Comment se transmet la varicelle ? Comment savoir si on l’a attrapé ?

Source image : Maxisciences

La varicelle est une maladie virale extrêmement contagieuse surtout à la veille de l’apparition des boutons ; elle se répand facilement d’une personne à l’autre.
Plusieurs moyens sont utilisés par le virus pour se répandre d’un organisme à un autre organisme.
Le virus varicelle-zona peut se répandre par contact direct d’une personne à une autre.
Dans ce cas, il suffit juste qu’une personne saine touche à une cloque ou au liquide s’écoulant d’une cloque pour être immédiatement infecté.
Le contact direct peut également concerner la salive d’une personne infecté par une personne non infecté ; ce contact est suffisant pour contracter la maladie.
Un autre moyen par contact direct par lequel le virus varicelle-zona se transmet est le nez ou la bouche.
Le virus varicelle-zona peut se propager encore par l’air ; il suffit juste pour la personne qui est infecté de tousser ou d’éternuer pour que le virus se propage dans l’air et affecte quelqu’un qui est dans son entourage.
Un troisième cas de figure est la transmission de la maladie par une femme enceinte à son bébé quand il est encore dans le ventre.
Il est difficile de savoir avec exactitude si l’on a attrapé le virus varicelle-zona car les signes visibles se font après trois semaines généralement sous forme de fièvre, douleurs articulaires et surtout démangeaisons intempestives.
Le quatrième moyen par lequel le virus peut se transmettre c’est dans le cas d’une femme malade à son bébé après sa naissance.
 

Traitements médicaux de la varicelle et des démangeaisons

Source image : Europe1

Le traitement médical approprié de la varicelle ainsi que des démangeaisons dépend en majorité de l’âge de la victime.
Chez les enfants âgés de moins de 12 ans, il est recommandé de les garder à la maison tout d’abord et les garder au frais quel que soit le climat.
Un climat frais est un facteur favorable pour la baisse des démangeaisons car les démangeaisons à la surface de la peau s’aggravent dans un climat chaud.
Une autre technique pour les démangeaisons serait de tremper l’enfant dans un bain tiède mélangé à la bicarbonate de sodium pendant 15 à 20 minutes chaque 2 heures.
Si l’enfant présente de la fièvre, lui donner du paracétamol et pas d’aspirine.
Il est également possible de calmer les démangeaisons avec un traitement de lotion calmante tel que la crème antihistaminique, l’acétaminophène.
Par ailleurs, évitez les tissus irritants et de courtes manches, évitez l’exposition au soleil.
Tous ces éléments participent du traitement de la varicelle chez l’enfant et qui sont importants pour un bon suivi de la maladie et un bon accompagnement souple et facile.
Il n’existe pas en réalité de traitement curatif contre la varicelle mais préventif et à caractère de soulagement.
La plupart des indications que vous pourrez prendre sont des traitements symptomatiques c’est-à-dire qui se traitent en fonction de symptômes présents et manifestés.
 

Traitements et remèdes naturels contre la varicelle et les démangeaisons pour les adultes et les bébés

Plusieurs méthodes sont utilisées pour le traitement naturel contre la varicelle.
La première méthode serait de renforcer le système de défense naturelle qui existe déjà dans l’organisme.
Et cela se fait par la consommation régulière de l’eau peu minéralisée, consommer des suppléments de vitamine C naturelle, consommer du cuivre-or-argent en Oligosol, consommer des fruits frais riches en biocatalyseurs.
La consommation également de 5 à 10 gouttes chaque jour d’extrait de pépin de pamplemousse ainsi que du chlorure de magnésium sont également de bons éléments pour renforcer le système de défense naturelle.
Le meilleur moyen pour traiter naturellement les boutons de démangeaisons est le recours aux huiles essentielles.
Afin de favoriser une prompte cicatrisation et des cellules régénérées, il est recommandé de consommer de l’arbre à thé, la lavande fine et le géranium rosat.
Dans le même sens et la même action des trois éléments précédents ci-dessus, vous pouvez consommer l’argile verte surfine, l’huile végétale d’argan et du gel d’aloévera qui sont des solutions qui facilitent rapidement la cicatrisation et l’hydratation.
Dans le sens d’apaiser les démangeaisons par la méthode naturelle, en plus de bicarbonate telle que mentionné plus haut, vous pouvez faire recours à l’infusion de tilleul, à l’huile végétale de millepertuis et au miel.








Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *